hippotrague.com
    Vers votre vraie Nature.

    Observations et leçons à tirer 

    Par - Ségo
    23 May 2020 9:43

    C'est moi ou le  dé-confinement progressif annonce un retour à notre normalité anormale. Je ne sais pas pour toi mais de mon coté, je reste encore assoiffée  de l'Essentiel et j'avais besoin de mettre sur papier (sur billet de blogue) ces  quelques pensées intérieures... A défaut de pouvoir observer l'hippotrague, l’éléphant, le pangolin, le jabiru ou les baobabs du Parc de la Pendjari, il y a tout une faune et une flore montréalaise à contempler.



    1. Il y a plus de chiens que d’enfants dans mon quartier. 
    Ce sont les chiens qui promènent leur maître et non l’inverse (le chien de Spinoza)

    Cela m'interroge sur l'avenir du mammifère que l'on nomme Humain, la seule espèce capable de domestiquer une autre (le loup, devenu chien), de s'obstiner à l’amener dans son chic-bétonné habitat non naturel appelé communément Ville et d'accepter d'en être rendu à ramasser ses excréments pour être accepté par ses congénères.

    .


    2.Il y a toujours une fourmi sur un pissenlit.(je l'ai piquée à Sasha celle-là)


    3. A 18 h exactement, le Soleil pointe ses rayons d'or entre les 2 bâtiments d’en face et arrose de sa lumière le rebord de notre fenêtre d’en bas, après avoir aider mon potager intérieur à pousser grâce au puits  de lumière


    4. Les premiers papillons de début de saison sont toujours jaunes...ou blancs.

    5. En ville, si tu veux vivre à contre-courant, il te faut connaitre le ...courant. Si tu veux éviter la stupidité et la médiocrité sur la piste cyclable par exemple, fais du vélo avant 9 h 32 ou après 20 h.


    6.Le parfum des fleurs est là pour te rappeler que tu respires, que tu es en vie et que tu dois dire Merci ...à la Vie et au parfum ...et aux fleurs. Alors. je remercie la Vie de m'avoir permis de croiser le  jasmin du Vieux Port . (dédicace à Maman #CherieAdoreeMignonne) 

    7. Un pouce en l'air sur ton commentaire dans un groupe de discussion, c'est peut- être juste un pouce en l'air mais c'est au moins un signe d'interaction sociale. Moi j'aime !

    8.Nous n'avons pas acheté de papier toilette depuis 2 mois et je me demande si l'on peut encore tenir 2 mois (rendez-vous le 13 juillet pour un update)

    9. Quand j'entends le géant pilon sur le chantier de construction perforer le sol pour le prochain building du quartier, je me délecte du doux son d'une économie de marché qui redémarre...marché de l'immobilier, marché de la demande, marché de l'offre ...

    10. Pour savoir si un obstacle est important à franchir, je me suis souvent répété : «est-ce que cela sera dans mes doux souvenirs quand je serai sur mon lit de mort?». (Aucune tristesse ici). Depuis la Covid-19, quand je dois poser un geste de consommation, de déplacement, je prends plus de temps à savoir si, en 2030, quand mes filles Sasha (aura 20 ans) et Héloïse (aura 17 ans), je serai capable de les regarder dans les yeux, avoir la pleine conscience que j'ai fait ma part, j'ai fait de mon mieux et j'y crois encore.

    11. Il va nous falloir savoir vouloir «manger nos croûtes» et n'ouvrir notre boite que lorsque l'on sera convaincu que cela ne va pas gratter violemment celles des blessures de  celui qui est en face.

    C'est laquelle ta préférée?